top of page

Progression à Imola

Dernière mise à jour : 4 juil. 2023

Première manche à l’étranger cette saison. Imola est un circuit chargé d’histoire. Il m’a offert un réel plaisir au volant de la #72.


Je n’avais jamais roulé sur le circuit italien. La journée du jeudi fut, pour moi, consacrée à la découverte des 19 virages du circuit. Après avoir rodé des plaquettes de freins en vue du week-end, j’ai pu ensuite utilisé pleinement les performances de la voiture. J’ai été surpris de ma vitesse d’adaptation à ce nouveau tracé. A l’issue de la première journée, mon meilleur tour nous plaçaient à la 10ème place à seulement 0.8 seconde de la tête.

Attaque à la variante Alta – Crédit Photo : Jules BEAUMONT


VENDREDI – ESSAIS LIBRES OFFICIELS

Comme au Castellet, nous avions 2 séances de Free Practices (FP) d’une heure chacune et d’une session réservée aux “Bronze”, c’est donc Alexandre qui bénéficiait de cette session supplémentaire . Grâce au travail effectué la veille, nous partions sur de bons rails pour la journée. Nous avions, néanmoins, continuer à travailler sur de légers ajustements avec la voiture. Les vibreurs et nombreuses bosses du circuit rendaient le travail difficile pour la mécanique !

Je n’en ai pas parlé jusqu’ici mais la chaleur ne nous a pas facilité la tâche (plus de 30° degrés à l’ombre). L’importance de la préparation physique prends tout son sens dans ces moments. Je n’en ai pas du tout souffert.

La fin de la journée est ultra positive avec mon 5ème temps en FP2 ! Nous sommes fin prêt pour le lendemain.


A l’entrée de Tamburello – Crédit Photo : Jules BEAUMONT


SAMEDI – JOUR DE COURSE

La journée du samedi commence par la séance de qualification avec mon coéquipier au volant. Le traffic des 32 LMP3 est dense sur les 4.9km du circuit. Malgré les progrès constants d’Alexandre, nous avions signé le 24ème temps. Les chronos ont été très serrés. Une course d’attaque nous attendais.

En course, nous avons étés contraints de partir des stands avec un tour de retard. Alexandre assurais, comme au Castellet, le premier relais de course. La course fut fortement perturbée par d’incessants incidents. Les satefy-cars et période de Full Course Yellow (FCW, période de limitations à 80km/h pour l’ensemble des concurrents) se succédaient. Quand Alexandre, m’a passé le relais, nous pointions à la 30ème position. Après un arrêt difficile, je donnais le maximum pour remonter. J’avais signé d’emblée des tours rapides. Malheureusement, la voiture nous a lâché à 20 min de l’arrivée. Nous avons été contraints à l’abandon.

Les soucis mécaniques font partis du sport. Personne n’est à blâmer sur cet incident. Définitivement, un samedi compliqué pour nous. Malgré tout, je retiens notre très bon rythme sur l’ensemble du meeting.


Echauffement juste avant la course – Crédit Photo : Jules BEAUMONT


De plus, je sais que l’on apprend plus dans les moments difficiles que les moments heureux !

REMERCIEMENTS

Je tiens à remercier toute l’équipe Virage pour nous avoir fourni une voiture performante dès les premiers tours. La course ne nous a malheureusement pas permis de dévoiler nos beaux progrès, ce n’est que partie remise.


Merci également à mes partenaires de m’accompagner et me permettre, chaque jour, de me approcher de mes objectifs :

Sarthe Objectif 24, EA Immobilier, NGC Assurances, SOMTP Ouest, Département de la Sarthe, Crédit Agricole Anjou Maine, Ville de Spay


Je remercie également la Filière Endurance, le Team MAM pour la préparation physique et mentale au top. Malgré la chaleur et les événements du samedi, je reste ultra motivé et encore mieux armé !


Quand à moi je vous donne rendez-vous pour L’EVENEMENT de l’année. Rendez-vous au Mans lors des 24h du Mans pour les deux courses d’ouverture de la plus belle course au monde !!!


Hâte de reprendre le volant sur les 13 626 m du “GRAND” le Mans !

11 vues

Commentaires


bottom of page